Accueil

Depuis le 1er juin 2017, les citoyens ne peuvent plus recourir au glyphosate (molécule active de plusieurs herbicides commercialisés notamment sous le nom commercial ROUND UP) pour désherber leurs allées, terrasses potager...

Bien que ces produits soient toujours autorisés à la vente (du ressort du niveau fédéral), leur utilisation au niveau de la propriété des citoyens est dorénavant interdite.

Plus d'information sur :

Portail Environnement-Santé

Depuis le 1er septembre 2014, les citoyens devaient déjà respecter une première interdiction à savoir l’utilisation de produits phyto sur les terrains privés qui sont en lien avec un réseau de collecte ou une eau de surface. Donc fini de désherber son allée de garage avec des produits phyto lorsque cette allée aboutit à un filet d’eau. C’est une interdiction ciblée au niveau spatial afin de protéger les ressources en eau. La nouvelle interdiction s’ajoute à la celle de 2014 en supprimant des produits autorisés ceux contenant du glyphosate. Cette modification touche de nombreux citoyens puisque cette molécule est très répandue.

Que faire de ces produits inutilisables ? Les ramener tels quels au recyparc (parc à conteneurs) et les placer dans l’emplacement dédié aux produits dangereux.

Seuls les professionnels formés et détenant une phytolicence peuvent encore recourir à ces produits et ce jusqu’au 31 mai 2018.

Des alternatives existent mais attention:

glyphosate

 
AFFICHEExpoDendre
 

affiche plaine 2017 prix

 
 
 

Télé-Accueil est une association qui propose une écoute à toute personne en difficulté ou en détresse.  Suivant les situations, une orientation vers d’autres services existants peut également être trouvée.

L’écoute est assurée par des bénévoles d’horizons et d’âges différents se relayant 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, pour assurer l’ensemble des permanences.

Pour appeler (gratuitement et dans l’anonymat en toute confidentialité) :

  • Par téléphone 24 heures sur 24, numéro unique 107.
  • Par chat de 19 à 23 heures www.chat.accueil.org

Télé-Accueil recherche des bénévoles pour assurer les permanences téléphoniques de la ligne 107.  Les futurs écoutants sont sélectionnés et formés par des psychologues.  Un encadrement professionnel est assuré pendant toute la durée de l’engagement.

Plus d’infos pour devenir écoutant :

  • sur le site de la Fédération www.tele-accueil.be 
  • auprès d’un des six centres régionaux dont Mons (065.35.22.29)

 
 
Plus d'articles...